Monthly Archives

mai 2019

13 Soft Skills à développer d’urgence !

By | Conseils | 2 Comments

Quelles sont les nouvelles compétences liées au savoir-être qualifiées de « soft skills » ?

 

Les « soft skills », appelées aussi « compétences humaines » ou encore « savoirs comportementaux », désignent vos aptitudes personnelles et mesurent votre degré d’intelligence émotionnelle.

 

Au-delà de la formation et de l’expérience professionnelle, les recruteurs et les chefs d’entreprise s’intéressent de plus en plus aux soft skills (qualités personnelles) de leurs candidats ou collaborateurs. Il est donc essentiel d’apprendre à les développer

 

Personnalité et intelligence émotionnelle POTENCIA

1. La résolution de problèmes

Dans un contexte de changement et d’ultra-compétitivité, vous devez absolument être orienté « solution ».

Réfléchir efficacement, être en mesure d’améliorer une situation ou de résoudre un problème complexe sont des aptitudes que vous devez rendre automatiques.

 

2. La confiance

Avoir  confiance en soi, pour faire face aux situations, mais aussi faire confiance aux autres pour co-construire dans votre environnement professionnel.

Si vous êtes manager, vous devez montrer que vous faites confiance à vos équipes en les impliquant dans votre stratégie. Votre équipe aura le sentiment d’être reconnue et d’avoir de la valeur .

 

3. L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle ou la gestion des émotions. On parle de votre capacité à prendre du recul, à identifier vos émotions et celles des autres afin de ne plus les subir. Vous pouvez anticiper les situations dites à risque pour vous ou vos collaborateurs, les comprendre pour mieux les affronter.

 

4. L’empathie

Étroitement liée à l’intelligence émotionnelle, l’empathie est le fait de « comprendre la réalité de l’autre », se mettre à place quelques instants afin de proposer la meilleure option possible.

 

5. La communication

Ce n’est pas inné de bien communiquer ! Sujet + verbe + complément. Soyez précis, concis et clair. Une information clé par phrase. C’est suffisant.

 

6. La gestion du temps

C’est le problème de notre époque, le temps !  Vous courrez beaucoup, vous êtes multitâches, vous avez du mal à vous organiser !  Mais c’est à vous de gérer votre temps et de le compartimenter. Commencez par identifier les éléments qui ne sont pas si utiles et qui vous font glisser des heures durant… Quid du téléphone ?

 

7. La gestion du stress

Je ne vous parle pas de challenges stimulants, je vous parle de stress chronique, qui lui est destructeur. Ça vous demande de l’énergie, ça fatigue votre cerveau, vos prises de décisions sont difficiles et votre confiance s’envole. Faites une pause quelques jours mais ne le laissez pas transparaître dans votre travail.

 

8. La créativité

Tous les métiers en en besoin ! Il s’agit de créer des connections entre les choses, les idées, les gens…  De faire émerger des innovations et de nouvelles visions.

 

9. L’esprit d’entreprendre

Proactivité et audace dans vos fonctions. Vous devez être dans une dynamique positive, orientée solution plutôt que de râler dans votre bureau… Si vous voulez voir les choses bouger, faites-le !

 

10. La motivation

C’est à la fois trouver de la motivation pour soi, mais aussi savoir la transmettre aux autres ! Si vous donnez du sens à ce que vous faites, vous la trouverez.

C’est comme perdre l’envie d’aller au sport. Finalement vous y aller parce que vous arrivez à voir plus loin. Vous vous dites que c’est bon pour votre santé, votre moral, votre ligne, alors vous foncez…

Pour vous motiver,  vous devez donner du sens au-delà de la tâche en elle-même à effectuer.

 

11. Vision et visualisation

C’est votre capacité à voir le chemin à parcourir pour arriver à votre objectif. Il y’a des méthodes pour visualiser les événements et entraîner son cerveau à percevoir les choses, notamment avec la PNL. Apprendre à visualiser votre journée, une réunion importante, le succès d’un projet…  cela vous aidera en plus à vous débarrasser de certaines peurs.

12. Le sens du collectif

 

Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin.

Apprenez à écouter vos collaborateurs ou les gens qui vous entourent.

 

13. La prise de décision

Elle permet d’apprendre à identifier plus rapidement les priorités et de développer sa confiance en soi.

 

C O N C L U S I O N

 

C’est donc sur votre savoir-être, et non sur votre savoir-faire, que se fera toute la différence !

Cette sensibilité est valable aussi bien pour la réussite d’un entretien que pour la réussite de votre carrière au sein d’une entreprise.

 

Durant les entretiens annuels dont résultent principalement votre évolution et votre développement professionnel, sachez que les entreprises évaluent votre performance en se penchant principalement sur leurs soft skills.

 

Sur 10 critères d’évaluation, 1 ou 2 seulement sont liés aux compétences techniques, les 8 autres sont liés à vos aptitudes relationnelles et humaines : les soft skills que l’on attend de vous sont définis par rapport au poste que vous occupez ou à la culture d’entreprise.

 

 

A vous de jouer,

Vous avez forcément des atouts et du potentiel à libérer !

 

 

L’équipe

Développer son charisme avec une Image executive

Pourquoi valoriser votre image professionnelle est indispensable ?

By | Conseils | No Comments

Le guide indispensable pour soigner votre image exécutive en 8 étapes …

 

VOTRE IMAGE EST VOTRE BUSINESS

 

 

Les entreprises sont de manière générale très soucieuses de l’image que renvoient leurs salariés. La qualité de votre image professionnelle a des répercussions directes sur vous, mais également sur votre entreprise. Valoriser votre image professionnelle est essentiel pour renforcer le développement de votre carrière et votre crédibilité.

Une image professionnelle juste, optimise vos performances relationnelles et professionnelles, ainsi que votre confiance en soi.

 

Retournons aux basiques : 

Vous êtes vu, avant d’être entendu !

 

C’est instinctif, il vous suffit de quelques secondes pour scanner la personne qui se trouve en face de vous !

Les autres en font de même lorsqu’ils vous voient.

 

Votre image est votre CV, vous devez représenter qui vous êtes au premier coup d’œil.

Il vous faudra 6 mois pour effacer la première impression que les gens auront eu de vous. Autant soigner vos premiers contacts.

 

Un changement d’emploi, une transition carrière, une promotion ou encore la création de votre entreprise nécessitent que vous adaptiez votre image à vos nouveaux objectifs.


Vous passez 100 % de votre temps à communiquer autour de vous.

Telle une carte de visite, votre image parle pour vous.

Votre posture – vos vêtements – votre coiffure – maquillage – voix … indiquent à votre interlocuteur qui vous êtes.

Autant de signaux externes qui peuvent être la porte ouverte à de mauvaises interprétations s’ils ne sont pas adaptés au contexte.

 

Incarner ses fonctions avec crédibilité nécessite quelques règles à appliquer :

 

1. Votre apparence

Dans la société actuelle, l’apparence compte énormément. Concurrence et crise obligent, les entreprises se soucient de leur image de marque.

La tendance actuelle ? Un retour aux fondamentaux. C’est-à-dire ? Un look approprié à vos fonctions et un STOP à la nonchalance.

La mode du look start-up nous quitte peu à peu… Le patron, les cadres et managers habillés « à la cool » n’ont plus le vent en poupe. Pourquoi ? Parce-que nous ne sommes pas aux États-Unis, et quoi qu’on en dise, en France, nous avons des ancrages traditionnels et conventionnels très forts.

Avoir de fortes responsabilités et arriver vêtu comme en week-end, c’est un signe de légèreté qui envoi aux autres un message d’indifférence.

 

Votre crédibilité et votre leadership ne seront pas engagés sur le long terme si vous manifestez un look artiste ou friday wear tous les jours. Le moindre écart de votre part sera pointé du doigt : votre look laissera penser que vous avez manqué d’activité et de conscience professionnelle.

En plus, vous êtes là pour performer non ?

Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Faites appel à un professionnel de l’image ; Ce coach vous aidera à définir une identité visuelle et un style cohérents avec votre personnalité et vos projets professionnels.

 

 

2. Votre « body language »

C’est votre posture ! Ce sont les 10 premières secondes qui permettent à votre interlocuteur de se faire une idée sur vous. D’où l’importance de soigner votre entrée.

93 % de votre communication est liée à votre image globale dont 55% pour votre posture non-verbale : Vos mots comptent pour 7 % seulement.

Si vous n’êtes pas capable de donner envie d’être écouté, vous allez ramer pour faire valoir vos idées, aussi intéressantes soient-elles.

Une démarche nonchalante, un regard fuyant ou le dos courbé desserviront votre message.

 

 

3. Votre parole

Maîtriser l’art oratoire. Vos mots et votre langage sont importantissimes. Un rendez-vous professionnel est un moment déterminant qui permet de transformer l’essai. Si un email vous a permis de décrocher une entrevue, alors une bonne entrée vous permettra de poursuivre sur cette bonne impression, et votre langage finira de séduire votre interlocuteur !

Attention à ne pas parler trop vite, à bien articuler, à ne pas couper la parole et à utiliser les silences si besoin. Il vous faudra convaincre et vous vendre pour donner envie à la personne en face de faire aboutir le projet ; comme dans une relation amoureuse, il faut susciter l’intérêt d’en découvrir plus.

4. Votre sympathie

Le sourire s’entend au téléphone et fait partie d’une communication non verbale, mais allons plus loin en évoquant le capital sympathie : Ce dernier va au-delà du sourire.

Le capital sympathie est une attitude.

 

Personal branding et soft skills

Personal branding et soft skills

Généralement, quand vous êtes perdu dans la rue et que vous avez besoin de demander votre chemin, vous vous orientez vers une personne qui a « l’air sympa » ! Une personne avenante, qui n’a pas l’air fermé, plutôt positive et assez soignée… C’est pourquoi les requêtes s’adressent volontiers aux personnes qui nous sont les plus sympathiques !

5. Votre identité numérique

Facebook, Instagram, Twitter avec un focus sur LinkedIn, réseau social professionnel par excellence.

Pensez à choisir une photo qui fasse professionnelle et non votre selfie des vacances.

Avant de poster un statut, relisez-vous afin d’éviter les fautes d’orthographes. Retranscrivez correctement vos expériences, rien ne sert d’en rajouter, soyez concis, précis, et surtout sincère.

La valeur ajoutée, c’est vous !

Restez vous-même, trouvez le juste équilibre entre l’image que vous souhaitez renvoyer.

Une image positive attire des personnes positives !

6. « Prenez la situation en main »

Étonnamment, la poignée de main peut être révélatrice sur la personne qui se tient devant soi.

Une poignée de main molle renverra à une personne peu confiante qu’il va sans doute falloir booster au quotidien.

A l’inverse, une poignée de main trop appuyée donnera l’image d’un individu trop confiant qu’il va falloir canaliser.

Une bonne poignée de mains est ferme, mais pas douloureuse.

 

7. Votre savoir-être

Être attentif. L’attention augmente la présence. Et la présence, est indispensable au charisme. Soyez attentif lors d’un rendez-vous ou pendant les réunions d’équipes.

Une personne qui n’est ni perçue comme attentive, ni comme présente, ne paraîtra jamais charismatique et loyale aux yeux de son interlocuteur.

Être pleinement présent, c’est donner à l’autre le sentiment qu’il est à ce moment précis écouté et apprécié.

 

8. Votre discrétion

Finalement, au-delà des compétences et de l’expertise, c’est bel et bien notre empathie qui reste dans la tête des gens. Prenez le temps de saluer les gens au travail, qu’il s’agisse de vos collègues ou de vos supérieurs.

Par ailleurs, retenez que les messes basses et les médisances ne contribueront jamais à rehausser votre image ni le travail que vous effectuez …

Comment tirer votre épingle du jeu ?

  • Adoptez un look classique

Mieux vaut éviter les audaces vestimentaires qui risquent d’attirer commentaires et ragots.

  • Gardez vos distances

De la courtoisie, des rires et des échanges sympathiques avec vos collègues OUI. De la familiarité et des détails sur votre vie privé NON…

  • Appuyez-vous sur vos compétences

Sur le terrain, c’est ça qui fera la différence. Peu importe que vous fassiez m 1,60 ou 1,80 mètre si vous savez fédérer votre équipe comme personne.